dimanche 8 novembre 2009

La Poste est "partout", mobilisons-nous pour qu'elle y reste !


Passage éclair devant mon clavier, après une semaine chargée qui m'en a tenu éloigné (et m'a malheureusement empêché de rendre en temps voulu à Claude Lévi-Strauss l'hommage qui s'impose)...


En début de semaine, retour de Lille, ville que je découvrais et dont j’ai pu apprécier la programmation audacieuse sur le plan culturel : spectacle désopilant de la compagnie théâtrale du Prato à l’ancienne gare Saint-Sauveur, rétrospective Peter Klasen (pionnier du mouvement de la “Figuration narrative” en peinture) au Tri postal... Rentrée arrivée à toute allure (comme toujours !), et même avec un jour d’avance (réunion à Stains jeudi). Quelques parenthèses "enchantées", tout de même, au fil de la semaine - la vie reprenant ses droits !

Jeudi soir, réunion publique à Villejuif sur le thème : «L'avenir de La Poste : quelle entreprise pour quel service public ?». Organisée par le Collectif villejuifois pour la défense de la Poste (composé de citoyens de la ville, d'ATTAC, de la CGT, des Verts, du NPA, du MRC, du PCF, du PG, du PS, des élus communistes partenaires et citoyens et des élus socialistes et apparentés), cette réunion a bénéficié d’une mobilisation étonnante - visible dans la salle - vu le moment de la semaine.
Et aussi d’intervenants complémentaires et de qualité, à savoir Danielle LINHART (sociologue du travail, membre de l’observatoire du stress ... de France Télécom), Bruno TINEL (économiste), et Mostefa SAFI (agent de La Poste).
Aspects de la question abordés : les évolutions délétères à craindre en cas d’ouverture de capital (a fortiori en cas de privatisation), ou déjà observées depuis quelques années, du point de vue de la qualité du service pour les usagers de La Poste, des conditions de travail pour les agents de La Poste, et du point de vue des réalités économiques et budgétaires.

Écho - lointain ! - de la visite faite au “Tri postal” de Lille... Mais surtout, prolongement de la mobilisation politique et citoyenne pour l’avenir du service public postal. Marquée dès novembre 2008 devant la Poste centrale de Créteil, rejointe dans notre département par le PS et révélée dans son ampleur par la “votation citoyenne” le mois dernier (plus de 2 millions de votants dans toute la France, 70 000 dans le Val-de-Marne), prolongée par le rassemblement de la semaine dernière devant le Sénat... cette mobilisation garde toute sa force.
Une force qui n’a rien de surprenant, et qui dit l’attachement de nos concitoyens au service public postal, à ce qu’il symbolise en termes de valeurs républicaines (égalité d’accès, égalité de traitement...) et au-delà à la cohésion territoriale !

Le sujet n'a pas manqué de s'inviter hier soir au Krêmlin-Bicêtre (je vous recommande la brasserie "La Comète" !), parmi beaucoup d'autres, dans les échanges qu'avec des amis bloggeurs val-de-marnais nous avons pu avoir avec un conseiller régional PS d'Ile-de-France. Un moment de convivialité passionnant et stimulant !

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Tu peux dire son nom !

Nicolas a dit…

Ah ! Et des liens, dans les billets, des liens !